Foire aux questions

  • Quels sont les éléments à fournir pour une profession libérale ?

    Les documents demandés pour l’étude d’un dossier profession libérale sont :

    • Numéro SIREN (Justificatif INSEE)
    • Pièce d’identité du contractant
    • Dernière liasse fiscale (Déclaration n° 2035)
    • Relevé d’identité bancaire
  • Quels sont les éléments à fournir pour une société ?

    Les documents demandés pour l’étude d’un dossier société sont :

    • K Bis de la société de moins de 3 mois
    • Pièce d’identité du dirigeant de la société
    • Dernier bilan de la société (Pages 1 à 11)
    • Relevé d’identité bancaire
  • Quels sont les éléments à fournir pour un particulier ?

    Les documents demandés pour l’étude d’un dossier particulier sont :

    • Pièce d’identité du client en cours de validité
    • Pièce d’identité du conjoint du client en cours de validité
    • Dernier avis d’imposition
    • 3 derniers bulletins de salaire
    • Relevé d’identité bancaire
    • Justificatif de domicile (Facture EDF, France Telecom)
  • Quels sont les critères pour la constitution d’un dossier Fast Lease ?

    Pour une société il faut une inscription au registre du commerce et au minimum deux exercices clôturés.

    Pour un particulier il faut justifier d’un revenu régulier et stable, par exemple être salarié en CDI sans période d’essai.

    Les critères d’acceptation d’un dossier Fast Lease sont en général les mêmes que pour une demande de crédit.

  • Comment se passe la restitution du véhicule loué ?

    Trois mois avant la date de restitution prévue pour votre voiture ou scooter, vous recevez une lettre de Fast Lease vous informant des 3 possibilités qui s’offrent à vous : soit vous nous restituez votre véhicule, soit vous décidez de poursuivre votre contrat de location ou encore vous souhaitez exercer votre option d’achat. Dans le cas où vous décidez de rendre votre voiture ou scooter, nous prenons rendez-vous pour son expertise au moins un mois avant la fin de votre contrat. Vous avez ainsi le temps de le remettre en état par vous même dans le cas où des frais sortant du cadre de l’usure normale se présenteraient. Ensuite vous nous restituez votre voiture le jour prévu et repartez si vous le souhaitez avec votre nouveau véhicule.

  • Que se passe-t-il si on souhaite interrompre le contrat avant son terme ?

    Le loyer est calculé sur une durée correspondante à l’amortissement du véhicule. Si le loyer a été calculé sur 3 ans mais que le client souhaite restituer sa voiture au bout d’un an le coût ne peut pas être le même. En revanche Fast Lease propose deux solutions : soit le client cède son contrat de location pour la durée restante à un tiers, ce qui permet à un client dans l’exemple précédent de récupérer un véhicule au prix d’une location sur 3 ans pour une durée de 2 ans; soit Fast Lease négocie le rachat du véhicule au prix le plus proche possible du solde du dossier client.

  • Faut-il souscrire à une assurance tous risques ?

    Oui il faut impérativement souscrire à une assurance tous risques, comme pour tout véhicule neuf. Il est également important de demander à son assureur d’inclure une garantie perte financière garantissant le remboursement à neuf du véhicule en cas de vol ou de destruction totale. Si l’assureur du client ne propose pas d’assurance perte financière, nos conseillers pourront vous en proposer une.

  • L’assurance est-elle comprise ?

    L’assurance n’est pas comprise dans les services de base du contrat Fast Lease. En revanche nous proposons en option un contrat d’assurance tous risques qui comprend notamment la garantie perte financière garantissant le solde de votre dossier en cas de vol ou de destruction totale du véhicule. Fast Lease n’impose pas son contrat d’assurance car beaucoup de nos clients préfèrent conserver leur propre assureur.

  • Peut-on choisir le modèle et les options de la voiture ?

    Bien sûr, le client choisi le modèle, la motorisation, la couleur, les options… exactement comme si il se présentait en concession pour commander un véhicule neuf. Fast Lease n’intervient à ce stade qu’en qualité de conseil.

  • Est-ce que les voitures sont neuves ?

    Oui, il ne s’agit que de voitures neuves provenant du réseau français exclusivement. Seuls les véhicules présentés sous la rubrique « occasions » ne sont pas neuves.

  • Plus la location est courte plus elle est chère ?

    Cela n’est pas forcément vrai, tout dépend de l’utilisation du véhicule par le client. Le calcul du loyer suit l’équilibre entre son amortissement, sa valeur de revente et le coût de l’entretien. Pour un client dont le kilométrage correspond aux normes de l’argus (25 000 km par an pour une voiture diesel), plus la durée est longue plus le loyer sera faible. En revanche, si vous devez faire 45 000 km par an il sera sans doute plus intéressant d’envisager un contrat sur 2 ans car au delà de 100 000 km la valeur d’une voiture baisse fortement (cap psychologique sur le marché de l’occasion) et les coût d’entretien sont beaucoup plus élevés ; on ne rattrape donc pas dans ce cas le bénéfice d’un amortissement du véhicule sur un plus longue période.

  • l’option d’achat : est-ce qu’on a l’obligation de racheter le vehicule a la fin du contrat ?

    Non, il ne s’agit que d’une possibilité offerte au client de racheter la voiture ou le scooter a la fin de son contrat. Le rachat du véhicule, libérant le client de tout engagement en fin de contrat, est quoi qu’il arrive garanti par le contrat Fast Lease.
    L’intérêt de cette option d’achat n’est pas pour le client de devenir propriétaire de son véhicule mais de proposer un contrat plus souple. Par exemple si le client souscrit à un contrat de 90 000 km sur 3 ans et n’a fait que 45 000 km à la fin de son contrat, il sera plus intéressant pour lui de racheter la voiture ou de poursuivre son contrat de location.
    Enfin, si le client ne souhaite pas de cette option d’achat, elle peut être supprimé.

  • Où se fait l’entretien du vehicule, est ce dans le reseau du constructeur ?

    Bien évidemment les contrats d’entretien Fast Lease sont valables dans l’ensemble du réseau du constructeur. Une carte d’entretien est remise au client après la livraison de sa voiture. Il suffit au client, quand il prend rendez-vous dans un atelier de la marque, de signaler qu’il a une prise en charge tout en présentant sa carte personnelle. L’atelier appelle une plateforme technique qui lui confirme la prise en charge. Le client n’a donc rien à régler lorsqu’il vient rechercher sa voiture.